Comment installer un poêle à bois sans conduit existant ?

Mélanie Bernard
Publié Mélanie Bernard 29 mars 2023
Mise à jour 2023/03/28 at 12:20
6 Min de lecture
poele à bois

L’installation d’un poêle à bois est une solution de chauffage économique et écologique, qui offre un confort de vie inégalable. Cependant, qu’en est-il lorsqu’on ne dispose pas d’un conduit de cheminée préexistant ? Est-il possible de mettre en place un poêle à bois sans conduit ? La réponse est oui !

Dans cet article, nous vous expliquons les différentes solutions pour installer un poêle à bois sans conduit existant, ainsi que les précautions à prendre pour garantir la sécurité et l’efficacité de votre installation.

Sommaire

  1. Les types de conduits pour un poêle à bois
    • Le conduit maçonné traditionnel
    • Le conduit métallique double paroi
  2. Créer un nouveau conduit : étapes clés
  3. Les précautions à prendre
  4. Prix et aides financières possibles

Les types de conduits pour un poêle à bois

Il existe deux principaux types de conduits pouvant être utilisés pour l’installation d’un poêle à bois :

1. Le conduit maçonné traditionnel

C’est le type de conduit le plus couramment rencontré dans les habitations anciennes. Constitué de briques réfractaires ou de boisseaux en terre cuite, il permet d’évacuer les fumées vers l’extérieur tout en offrant une bonne isolation thermique.

Cependant, il est souvent difficile à mettre en place dans le cas d’une rénovation ou d’une construction neuve sans conduit existant.

2. Le conduit métallique double paroi

Cette solution est particulièrement adaptée aux habitations ne disposant pas de conduit préexistant. Facile et rapide à installer, le conduit métallique double paroi est constitué de deux tubes concentriques séparés par un isolant. Il offre une excellente étanchéité et une isolation thermique optimale, garantissant ainsi une évacuation efficace des fumées et une sécurité accrue pour les occupants de la maison.

De plus, ce type de conduit peut être installé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison, permettant ainsi une grande flexibilité en termes de mise en œuvre.

A lire aussi  Quels matériaux choisir à la construction d’un escalier extérieur ?

Créer un nouveau conduit : étapes clés

La création d’un nouveau conduit pour votre poêle à bois nécessite de suivre plusieurs étapes essentielles :

  1. Évaluer la faisabilité du projet : Avant toute chose, il est crucial de s’assurer que l’installation d’un conduit est techniquement réalisable. Pour cela, il convient de consulter un professionnel qualifié, qui saura vous conseiller sur la meilleure solution à adopter en fonction de votre situation (type d’habitation, configuration des lieux, contraintes techniques, etc.).
  2. Choisir le type de conduit : Comme évoqué précédemment, il est important de choisir le type de conduit le mieux adapté à votre projet. Le choix se fera notamment en fonction des contraintes techniques et architecturales de votre habitation, mais aussi en tenant compte de votre budget.
  3. Préparer l’emplacement du poêle : Avant d’installer le conduit, il est nécessaire de déterminer avec précision l’emplacement du poêle à bois dans la pièce. Il faudra veiller à respecter les distances de sécurité par rapport aux matériaux combustibles environnants (murs, meubles, etc.) et à prévoir un espace suffisant pour circuler autour de l’appareil.
  4. Installer le conduit : La mise en place du conduit doit être réalisée par un professionnel qualifié, qui saura vous garantir une installation conforme aux normes en vigueur et aux exigences de sécurité. Si vous optez pour un conduit métallique double paroi, il conviendra également de prévoir un support mural ou un solin étanche pour assurer la stabilité et l’étanchéité de l’ensemble.
  5. Raccorder le poêle au conduit : Une fois le conduit installé, il ne reste plus qu’à raccorder le poêle à bois à celui-ci, en utilisant un tuyau de raccordement adapté et conforme aux normes. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour cette étape, afin de garantir la sécurité et la performance de votre installation.
A lire aussi  Comment installer une plinthe sur mesure ?

Les précautions à prendre

Afin de garantir la sécurité et l’efficacité de votre installation, il est important de respecter certaines précautions :

  • Vérifier que l’installation du conduit et du poêle à bois est conforme aux normes en vigueur (DTU 24.1, notamment).
  • Respecter les distances de sécurité entre le poêle et les matériaux combustibles environnants.
  • Prévoir un système de ventilation adapté pour garantir un bon tirage et une combustion optimale.
  • Réaliser un entretien régulier de votre installation (ramonage, nettoyage du poêle, etc.) afin d’éviter tout risque d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone.

Prix et aides financières possibles

Le coût de la création d’un nouveau conduit pour un poêle à bois varie en fonction du type de conduit choisi, de la complexité de l’installation et des contraintes techniques rencontrées. À titre indicatif, le prix d’un conduit métallique double paroi se situe généralement entre 1 000 € et 3 000 €, pose comprise.

Il est important de noter qu’il existe plusieurs aides financières pouvant vous aider à financer ce type de projet, telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro ou encore les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre installateur ou des organismes compétents pour connaître les conditions d’éligibilité et les modalités d’obtention de ces aides.

Partagez cet article
Publié par Mélanie Bernard
Experte en décoration d’intérieure, Mélanie vous fera découvrir les nouvelles tendances en déco et jardin ; ouvrez bien les yeux !