Le système solaire combiné : une révolution dans le chauffage domestique durable

Alexandre Dubois
Publié Alexandre Dubois 19 janvier 2024
Mise à jour 2024/01/19 at 9:41
6 Min de lecture

Le Système Solaire Combiné est une avancée majeure dans le domaine du chauffage domestique. C’est une solution novatrice qui offre de nombreux avantages sur divers plans. Son utilisation est un pas important vers un avenir plus durable. Comment réduit-il l’empreinte carbone sur l’environnement ? Quel est son coût d’installation ? Comment peut-on l’intégrer dans son logement ?

Le fonctionnement et les composants clés d’un système solaire combiné

Le SSC est une technologie révolutionnaire. Sa fonction première est de ressourcer le radiateur et l’eau chaude sanitaire en énergie à travers l’usage d’une source renouvelable et propre. Les panneaux sont les principaux composants de cet équipement. Ils sont en général installés sur le toit de la maison et absorbent l’électricité provenant du soleil.

Le circuit d’eau chaude est l’élément qui transporte l’énergie. Il est souvent constitué d’un fluide caloporteur qui coule dans des tubes et est chauffé par des capteurs. Il existe aussi le ballon de stockage. Ce dernier conserve la solution réchauffée produite pour une utilisation ultérieure. Sa taille varie selon les habitations et de la capacité du mécanisme.

Le dispositif de régulation du chauffage, grâce à un système solaire combiné, permet d’ajuster la circulation de l’influx caloriporteur selon les besoins du logement. Cette possibilité de réglage vous aide à faire des économies considérables sur le long terme.

Les avantages environnementaux : réduisez votre empreinte carbone avec un SSC

Le mécanisme permet de réduire les émissions à effet de serre. En substituant l’énergie solaire aux options fossiles, dont le gaz, le pétrole et le charbon, vous limitez la libération de grandes quantités de dioxyde de carbone, ce qui diminue la pollution atmosphérique. La combustion des ressources non vertes est à l’origine de nombreuses particules fines nocives pour la santé. En choisissant le SSC, vous contribuez à la création d’un air pur et sain.

A lire aussi  Quel est le prix du granulé de bois ?

Grâce à cette solution, les sources naturelles sont préservées pour l’équilibre de l’écosystème, car leur utilisation intensive pose un grave problème d’épuisement. C’est une approche qui vous rend autonome. En produisant vous-même la chaleur et l’eau chaude dont vous avez besoin, vous réduisez votre dépendance à l’égard des compagnies et des fluctuations des prix sur le marché.

utiliser des panneaux solaires

Quels sont les coûts d’installation et les économies potentielles ?

La mise en place nécessite un investissement initial considérable. La somme varie en fonction de divers facteurs, dont la taille du système, le type de capteur solaire choisi et la complexité de la pose. En moyenne, on peut s’attendre à des frais compris entre 15 000 et 20 000 euros pour une maison individuelle.

Les montants d’exploitation et d’entretien sont par contre relativement faibles. Le changement du fluide caloporteur doit être effectué tous les 5 à 10 ans, ce qui représente une dépense de 200 à 300 euros. Une vérification annuelle par un professionnel qualifié est par ailleurs recommandée pour garantir la performance de l’équipement.

L’utilisation d’un SSC permet de réaliser des économies significatives sur les factures énergétiques. Le système couvre en général 50 à 70 % des besoins en chauffage et eau chaude d’une maison.

L’intégration du système solaire combiné dans les habitations existantes

L’installation de SSC dans un logement déjà construit peut présenter des défis d’ordre architectural et géographique. La maison doit être suffisamment exposée au soleil pour favoriser l’efficacité du système. La disposition et l’orientation du toit peuvent restreindre l’espace pour les panneaux photovoltaïques.

A lire aussi  Pourquoi opter pour un poêle à bois ?

Les limitations technologiques sont aussi des difficultés que vous pouvez rencontrer. N’étant pas conçu pour couvrir la totalité des besoins d’une habitation, l’équipement a des défaillances pendant les mois hivernaux. Pour de nombreux ménages, les frais sont très contraignants en raison des travaux de rénovation indispensables pour l’intégration du système.

Pour surmonter ces défis, faites appel à un professionnel qualifié pour effectuer une analyse du site et déterminer le meilleur emplacement pour les capteurs. Cette opération lui permet également de faire un plan détaillé afin d’identifier et de résoudre à l’avance les potentiels problèmes.

Grâce à l’usage des technologies hybrides, le SSC peut être combiné à une pompe à chaleur ou une chaudière à condensation. Cette possibilité offre une solution d’appoint plus complète et plus fiable pendant les périodes de fraîcheur. Il existe par ailleurs de multiples incitations financières qui promeuvent l’installation des systèmes solaires. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), par exemple, peut prendre en charge jusqu’à 30 % des coûts généraux. Vous pouvez même profiter des subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) ou des prêts à taux zéro.

Certaines entreprises proposent des primes pour soutenir les résidences souhaitant transiter vers les énergies vertes. Ce type de société est spécialisé dans l’assistance aux particuliers dans leurs travaux de rénovation. Il les accompagne à travers des conseils et des allocations. Il les aide à intégrer des équipements écoresponsables dans leurs maisons.

Partagez cet article
Publié par Alexandre Dubois
Créateur du Site Station Alex, il est un véritable passionné de la construction et du bricolage. Ne ratez surtout pas tous ces conseils, vous risquez d’y apprendre beaucoup de choses…