Conseils pour bien choisir votre four encastrable

Alexandre Dubois
Publié Alexandre Dubois 1 février 2022
Mise à jour 2022/06/23 at 9:15
4 Min de lecture

La cuisine est une des pièces du logement qui fait l’objet d’une très grande attention. Avec la salle, c’est une des pièces où l’on passe le plus de temps. Et si on y passe du temps, il faut qu’elle soit agréable, rangée et fonctionnelle pour le quotidien.

Les cuisinistes proposent des modèles personnalisables, avec des matériaux selon les goûts et adaptent leur proposition en fonction de la taille et de l’espace à aménager.

- Annonce -

Les cuisines équipées avec électroménager encastrable ont vu le jour il y a très longtemps, mais cette volonté d’harmoniser les meubles et les appareils au sein de sa cuisine reste une demande forte.

Comment choisir son four encastrable ?

Tout d’abord, votre four encastré ou non, doit répondre à vos besoins et à l’utilisation courante qui en est faite.

- Annonce -

Si vous cuisinez beaucoup et que vous êtes un habitué des plats qui mijotent, le choix du four sera crucial. Si a contrario, votre four est uniquement utilisé à l’occasion d’une réception ou très rarement, veillez à le choisir simple et fonctionnel, à petit prix. Si vous êtes dans le second cas, choisir un four encastrable sur le site https://www.bricodepot.fr, est un bon conseil. En effet, vous y trouverez le four qui vous convient avec des options plus ou moins poussées comme le four à catalyse ou à pyrolyse, les programmes de cuisson ou encore les accessoires à utiliser.

Pour l’aspect esthétique, optez pour le four encastrable. Il se fond naturellement dans le décor et permet de conserver une harmonie de couleurs dans votre cuisine. Seul point faible, en cas de panne ou d’intervention, vous pouvez être améné à démonter le meuble pour accéder au four.

Listons les points forts d’un four encastrable

  • Il possède les mêmes caractéristiques qu’un four sur pied classique.
  • Il s’intègre parfaitement dans votre cuisine.
  • Il faut le choisir avec une porte en verre épaisse afin de limiter la diffusion de la chaleur et éviter le coup de chaud notamment auprès des enfants.
  • Il a des commandes simples et adaptés à vos besoins. Les commandes peuvent être tactiles (design épuré) ou avec des boutons. C’est une question de goût avant tout, mais également de sécurité. En effet, les boutons sont plus facilement activables que les touches digitales. Sur ces dernières, vous pouvez aussi avoir un système de sécurité afin d’éviter le déclenchement du four par accident.
  • Il peut être à catalyse : l’idée est d’intervenir le moins souvent possible pour le nettoyage grâce à un système d’absorption des graisses et des odeurs.
  • Il peut être à pyrolyse : le principe est basé sur un auto-nettoyage total grâce à un procédé de montée en température élevée. Gros avantage : peu de produits de nettoyage à utiliser.
  • Il peut (et doit) être peu gourmand en énergie. Comme tout appareil, la classe A est à privilégier. Mais il faut aussi tenir compte de l’aspect financier car la faible consommation d’énergie est souvent synonyme de prix élevé à l’achat. Il faut donc trouver un équilibre entre un appareil encastrable moderne et son impact énergétique.

- Annonce -
Partagez cet article
Publié par Alexandre Dubois
Créateur du Site Station Alex, il est un véritable passionné de la construction et du bricolage. Ne ratez surtout pas tous ces conseils, vous risquez d’y apprendre beaucoup de choses…