Les meilleures techniques pour isoler un plafond existant

Mélanie Bernard
Publié Mélanie Bernard 3 août 2023
Mise à jour 2023/07/10 at 8:53
5 Min de lecture
isolation plafond existant

L’isolation d’un plafond déjà existant est une étape essentielle pour améliorer le confort thermique et acoustique d’une habitation.

Différentes solutions sont disponibles pour réussir cette opération et diminuer efficacement les déperditions de chaleur, réduire les bruits extérieurs et réaliser des économies d’énergie. Voici un tour d’horizon des méthodes les plus courantes et les plus performantes pour isoler un plafond existant.

Isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la technique la plus utilisée pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment. Elle consiste à poser des matériaux isolants sur la face intérieure du plafond, en fonction de la configuration des lieux et des besoins spécifiques de chaque habitat.

Utilisation de panneaux ou de rouleaux d’isolant

La pose de panneaux ou de rouleaux d’isolant constitue une solution simple et rapide pour isoler un plafond existant. Cette méthode consiste à fixer des panneaux rigides ou semi-rigides en laine minérale (laine de verre ou laine de roche) ou en mousse synthétique (polystyrène expansé ou polyuréthane) sur la surface à traiter.

Il est également possible d’utiliser des rouleaux d’isolant, qui présentent l’avantage de pouvoir être découpés et ajustés facilement en fonction de la surface à couvrir.

Isolation par flocage

Le flocage est une technique d’isolation qui consiste à projeter de l’isolant en vrac sur le plafond. Il s’agit généralement de laine minérale, comme la laine de verre ou la laine de roche, ou de fibres de bois.

Cette méthode permet de recouvrir rapidement et uniformément la surface à isoler, tout en garantissant une excellente étanchéité à l’air et une performance thermique optimale.

A lire aussi  Refaire votre cuisine : une rénovation professionnelle ou faite maison ?

Isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est une autre solution pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment et diminuer les déperditions de chaleur par le plafond. Elle nécessite cependant des travaux plus importants que l’isolation par l’intérieur, car elle implique de traiter également les murs et la toiture.

Cette technique est particulièrement adaptée aux bâtiments présentant un grand vide sous-toit ou dont la charpente est visible depuis l’extérieur.

Création d’un espace vide entre le plafond et l’isolant

Pour isoler un plafond existant par l’extérieur, il est nécessaire de créer un espace vide entre la surface du plafond et le matériau isolant.

Cet espace peut être obtenu en surélevant la toiture, en posant une membrane d’étanchéité à l’air ou en installant un nouveau support sur lequel sera fixé l’isolant. Cette configuration permet de limiter les ponts thermiques et d’assurer une isolation efficace.

Utilisation de panneaux sandwich à deux couches

Une autre solution pour isoler un plafond existant par l’extérieur consiste à utiliser des panneaux sandwich à deux couches. Ces éléments sont composés d’une couche d’isolant rigide, généralement en polystyrène expansé ou en polyuréthane, recouverte d’un parement en bois ou en métal. Ils présentent l’avantage d’être légers, faciles à poser et d’offrir une performance thermique élevée.

Isolation par insufflation de matériaux isolants

L’isolation par insufflation consiste à injecter des matériaux isolants en vrac dans le vide existant entre le plafond et la toiture. Cette méthode est particulièrement adaptée aux bâtiments anciens dont le vide sous-toit est difficilement accessible.

Plusieurs types d’isolants peuvent être utilisés pour cette technique, tels que la laine minérale, le liège expansé ou les billes de polystyrène.

A lire aussi  Quelles sont les normes ascenseur PMR ?

Avantages de l’isolation par insufflation

  • Uniformité : L’insufflation permet de répartir uniformément l’isolant dans le vide sous-toit, assurant ainsi une isolation homogène sur toute la surface du plafond.
  • Étanchéité : Cette méthode garantit une étanchéité optimale à l’air et à l’eau, évitant ainsi les infiltrations d’humidité et les déperditions de chaleur.
  • Praticité : L’isolation par insufflation ne nécessite pas de travaux importants et peut être réalisée rapidement, sans avoir besoin de démonter la toiture ou le plafond existant.

Il existe plusieurs méthodes pour isoler un plafond déjà existant, que ce soit par l’intérieur, par l’extérieur ou par insufflation. Chaque technique présente ses avantages et ses inconvénients, et le choix devra être effectué en fonction des contraintes propres à chaque habitation et des objectifs recherchés en matière d’économies d’énergie et de confort thermique et acoustique.

Partagez cet article
Publié par Mélanie Bernard
Experte en décoration d’intérieure, Mélanie vous fera découvrir les nouvelles tendances en déco et jardin ; ouvrez bien les yeux !