3 secrets inavouables pour réussir votre compost

Alexandre Dubois
Publié Alexandre Dubois 19 septembre 2023
Mise à jour 2023/09/19 at 7:59
5 Min de lecture
réussir son compost

Vous avez envie de réduire vos déchets et d’apporter un peu plus de vert dans votre jardin ? Le compost est la solution idéale ! Non seulement vous allez pouvoir recycler vos déchets organiques, mais en plus, vous disposerez d’un engrais naturel pour vos plantes.

Alors comment procéder pour obtenir un compost de qualité ? Suivez notre guide en 3 étapes simples pour réussir votre compost.

Étape 1 : Choisir le bon emplacement et le bon contenant

Avant de commencer à composter, il faut choisir le bon «outillage». Tout d’abord, l’emplacement de votre composteur est essentiel :

  • Il doit être placé sur un sol plat et stable, idéalement à l’ombre pour éviter que le compost ne se dessèche trop rapidement.
  • Assurez-vous également qu’il soit facilement accessible pour y déposer vos déchets et récupérer le compost mûr.

Ensuite, le choix du composteur a aussi son importance. Il existe plusieurs types de composteurs : les modèles en bois, en plastique ou même en métal. Le principal est d’avoir un contenant suffisamment grand et bien aéré pour favoriser la décomposition des déchets organiques.

Étape 2 : Savoir quoi mettre et comment alterner les matières

Afin de réussir votre compost et garantir une bonne décomposition, il est essentiel de bien choisir les matières que vous allez y déposer. Les déchets organiques sont compostables, c’est-à-dire qu’ils peuvent être décomposés pour former le compost. Ils se classent en deux catégories :

Déchets verts «azotés»

  • Épluchures de légumes et fruits, restes de repas sans viande ni poisson
  • Tontes de gazon, plantes vertes mortes
  • Fleurs coupées, sachets de thé ou marc de café
A lire aussi  Quelles sont les différentes machines agricoles qui existent ?

Déchets bruns «carbonés»

  • Feuilles mortes, paille ou foin
  • Bois broyé, écorces ou copeaux
  • Papier journal froissé, carton non traité découpé en petits morceaux
  • Coquilles d’œufs préalablement broyées

Pour favoriser une décomposition rapide et efficace, il est recommandé d’alterner les couches de déchets verts et de déchets bruns. Veillez également à ne pas compacter les matières entre elles, car l’air doit circuler librement pour permettre la décomposition.

Étape 3 : Entretenir et surveiller son compost régulièrement

Avoir un beau compost, c’est bien, mais encore faut-il savoir l’entretenir ! Voici quelques conseils pour assurer un bon suivi de votre compost :

Brasser pour aérer

Pour faciliter la décomposition des déchets organiques, il est important d’aérer régulièrement son compost. Utilisez une fourche ou un outil adapté pour mélanger les couches de déchets verts et bruns de manière à ce que l’air puisse circuler librement.

Contrôler l’humidité

Un compost trop sec ou trop humide ne se décompose pas bien. Pour éviter cela, veillez à maintenir une bonne humidité dans votre composteur. Si vous constatez qu’il est trop sec, ajoutez-y des déchets verts ou arrosez-le légèrement. À l’inverse, si le compost semble trop humide, intégrez davantage de déchets bruns pour absorber l’eau excédentaire et laissez-le s’aérer.

Surveiller la température

La chaleur favorise la décomposition des matières organiques et permet de détruire certains germes pathogènes. Si vous avez un composteur fermé, pensez de temps en temps à vérifier sa température avec un thermomètre compost : en général, elle doit se situer entre 40°C et 70°C.

Se servir du compost mûr

Le compost est prêt à être utilisé lorsque sa couleur est foncée, sa texture est fine et homogène et qu’il possède une odeur de terre humide. Selon le type de déchets ajoutés et les conditions de décomposition, cela peut prendre quelques mois à plus d’une année. Vous pouvez alors l’utiliser pour fertiliser vos plantes, améliorer la qualité du sol ou encore pour pailler votre jardin.

A lire aussi  Quels sont les outils indispensables pour l’entretien de votre jardin ?

En suivant ces 3 étapes simples, vous êtes dorénavant prêt(e) à réussir votre compost et à profiter pleinement de ses avantages ! Adoptez le réflexe «vert» et donnez une seconde vie à vos déchets organiques tout en offrant un engrais naturel et bénéfique pour votre jardin.

Partagez cet article
Publié par Alexandre Dubois
Créateur du Site Station Alex, il est un véritable passionné de la construction et du bricolage. Ne ratez surtout pas tous ces conseils, vous risquez d’y apprendre beaucoup de choses…