Tout savoir sur la pompe a chaleur

Publié 17 juillet 2023
Mise à jour 2023/07/17 at 7:27
5 Min de lecture

De plus en plus populaire au sein des habitations ou bâtiments professionnels, la pompe à chaleur trouve son utilité en toute saison pour proposer une température intérieure agréable. Mais comment cela fonctionne-t-il, exactement ? Quels sont les points forts et points faibles de ce dispositif, et combien coûte-t-il ? Autant de questions que l’on se pose lorsque l’on envisage de s’équiper d’une pompe à chaleur chez soi.

Fonctionnement et types de pompes à chaleur 

Le principe de la pompe à chaleur est le suivant : puiser les calories présentes en extérieur pour les transformer en énergie servant à réchauffer ou rafraîchir l’intérieur. Pour ce faire, plusieurs technologies existent, d’où le fait que l’on trouve différents types de pompes à chaleur (ex : https://www.cedeo.fr/pompe-chaleur-0).

 On catégorise ainsi les pompes à chaleur en trois grands types : 

  • La pompe aérothermique qui se sert des calories présentes dans l’air extérieur. Celle-ci peut être air-air ou air-eau. Dans ce second cas, la pompe sera alors en mesure de chauffer l’eau sanitaire, en plus de l’air intérieur, sous réserve de disposer d’un chauffe-eau compatible (ex : un modèle thermodynamique)
  • La pompe hydrothermique, qui puise les calories non pas dans l’air mais dans l’eau des nappes phréatiques à l’aide d’un système de forage au sol. On parle aussi de pompe eau-eau.
  • La pompe à chaleur géothermique qui fonctionne à l’aide de capteurs thermiques enfouis dans le sol. Ceux-ci vont alors récupérer les calories non pas de l’air ni des nappes phréatiques, mais de celles enfouies dans le sol.
A lire aussi  Créez vos intérieurs et extérieurs avec élégance grâce aux dalles de travertin

De manière générale, l’appellation du type de pompe à chaleur indique la source des calories puisées puis ce où elles sont distribuées (ex : air-eau).

Avantages et inconvénients

Le gros avantage d’une pompe à chaleur est l’économie d’énergie qu’elle permet de réaliser. En effet, ce système, qu’il soit aérothermique, hydrothermique ou géothermique, utilise une énergie durable et renouvelable naturellement présente dans l’environnement.
S’il lui faut bien sûr de l’électricité pour fonctionner, ce dispositif demeure l’un, sinon celui, le moins gourmand pour chauffer son logement en été et le rafraîchir en été. De plus, contrairement à une cheminée par exemple, la pompe à chaleur n’émet aucun gaz à effet de serre (CO2 ou autre).
Enfin, la plupart des modèles sont éco-conçus à l’aide de matériaux à la fois recyclés et recyclables.

Les économies d’énergie réalisées par l’usage d’une pompe à chaleur sont quant à elles synonymes de précieuses économies sur votre facture de chauffage et de climatisation. À l’heure où le coût de l’énergie explose, cet avantage redouble d’importance et permet à de nombreux ménages de réduire drastiquement leurs factures mensuelles.

Enfin, la pompe à chaleur permet de bien gérer la température intérieure à l’aide d’un système simple à paramétrer pour les usagers. 

Les inconvénients d’une pompe à chaleur sont la place requise, à l’extérieur, pour le ou les blocs, et le bruit éventuel que ceux-ci peuvent produire. Il est donc recommandé de les faire placer en arrière du logement, à proximité du garage par exemple. Le coût peut également représenter un frein à l’acquisition de cet équipement, ce qui nous amène à notre dernier point.

A lire aussi  Comment choisir un bon serrurier pour une porte bloquée ?

Quel budget prévoir pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Le coût d’achat et d’installation de la pompe dépend du type choisi et des travaux requis en conséquence. Il est donc difficile de déterminer un coût général, celui-ci pouvant varier de 3000 à 16 000 euros.

Un équipement qui suppose donc un budget conséquent, principal frein à son acquisition. Heureusement, différentes aides gouvernementales existent pour financer tout ou partie de cette installation. L’État a en effet mis en place des primes en faveur de la rénovation énergétique, ainsi que d’autres dispositifs d’aides (subventions locales, crédit à taux zéro, TVA à taux réduit). N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès d’un professionnel qui pourra même effectuer cette démarche de demande d’aides pour vous, en plus de vous fournir un devis détaillé après analyse de votre logement pour savoir quel type de pompe à chaleur serait le plus adapté.

Partagez cet article