Comment poser du parquet flottant ?

Alexandre Dubois
Publié Alexandre Dubois 2 mai 2022
Mise à jour 2022/06/23 at 9:16
4 Min de lecture
poser parquet flottant

Après la construction d’un logement, il est d’usage d’y effectuer les travaux de finitions. Cela passe notamment par la pose de parquet flottant sur le sol à défaut du carrelage. Ce type de revêtement a le vent en poupe puisqu’il s’accorde parfaitement avec tous les styles de décoration. Quelles sont les étapes à suivre pour poser du parquet flottant ? C’est la question à laquelle répondra le présent article.

Préparer le sol devant accueillir le parquet

De prime abord, il est important que vous prépariez le sol. Pour ce faire, assurez-vous que celui-ci soit parfaitement plan, propre et sec. Ayez le réflexe de passer l’aspirateur si cela est nécessaire. Afin d’être certain de la planéité de votre sol, faites usage d’une règle de maçon.

- Annonce -

Il n’y a pas de raison de s’inquiéter si vous constatez des creux ou bosses n’excédant pas les 2 millimètres de hauteur entre le sol et la règle. Dans le cas contraire, il vous faudra effectuer du ponçage ou encore du ragréage du sol. Procurez-vous les Outils Makita que propose Fixami pour réaliser votre pose convenablement.

Lorsque le parquet flottant est à poser sur un sol réversible, installez au préalable un film pare-vapeur. Cette précaution évitera les remontées d’humidité. Cela est valable pour les sols chauffant à basse température ainsi que pour ceux du rez-de-chaussée sans vide sanitaire.

Se préparer pour la pose

Lorsque vous parvenez à cette étape, il est nécessaire que vous dégondiez les portes tout en prenant le soin de retirer l’entièreté des meubles. Par la suite, procédez au déballage des lames des différents paquets. Faites-le de manière à les mélanger et que les nœuds du bois ne se regroupent pas. Ce faisant, cela constituerait un assemblage harmonieux pour vos sols.

Effectuer la pose de la sous-couche

La sous-couche a pour rôle d’isoler thermiquement et phoniquement le sol. Lorsque cette dernière n’est pas intégrée aux lames, procurez-vous-en. Cependant, ayez à cœur de choisir une sous-couche résiliente que vous installerez au ras des murs.

- Annonce -

La pose de cette dernière devra s’effectuer orthogonalement au sens d’installation des lames. Prévoyez également la mise en place de cales de dilatation sur une longueur de 50 cm. Il s’agit là d’un joint qui se pose le long des murs et dont le rôle est de faciliter la dilatation naturelle du bois.

Procéder à la pose de la première lame

Dans l’optique de réussir cette étape, débutez par une première pose dans l’angle de la pièce. Assurez-vous que les languettes permettant le clipsage des planches attenantes se trouvent du bon côté.

Ensuite, vérifiez que la dernière lame de la première rangée mesure au moins le tiers de sa longueur. Si cela n’est pas le cas, rééquilibrez cette dernière puis poursuivez. Lorsqu’une telle précaution n’est pas respectée, le rendu final n’est pas attractif étant donné que la lame en bout de rangée sera de petite taille.

A lire aussi  Bande d’arases : quelle utilité pour un mur en parpaing ?

Réaliser la pose du parquet restant

À ce niveau, vous êtes censés effectuer le clipsage de la seconde lame dans la prolongation de la première. Pour ce faire, inclinez-la en vue de l’enclencher dans la moulure de l’autre. Entamez la pose de la 2de rangée. Enfin, posez la dernière ligne puis réalisez les finitions.

En somme, la pose d’un parquet flottant nécessite la préparation du sol. Ensuite vient l’étape de la pose de la sous-couche. Après cela, procédez à la mise en place de la première lame puis réalisez la pose du parquet restant.

- Annonce -
Partagez cet article
Publié par Alexandre Dubois
Créateur du Site Station Alex, il est un véritable passionné de la construction et du bricolage. Ne ratez surtout pas tous ces conseils, vous risquez d’y apprendre beaucoup de choses…