Calepinage carrelage : comment le réussir ?

Mélanie Bernard
Publié Mélanie Bernard 28 novembre 2023
Mise à jour 2023/11/29 at 8:34
6 Min de lecture
Calepinage carrelage

Le calepinage carrelage est une étape cruciale dans la pose de carreaux, qu’il s’agisse d’un revêtement mural ou au sol. Cette technique permet de prévoir et d’optimiser l’agencement des carreaux avant leur installation. Dans cet article, nous vous guidons pas à pas pour réussir au mieux votre calepinage carrelage.

Les bases du calepinage carrelage

Le calepinage est une méthode qui consiste à visualiser sur plan l’emplacement exact des carreaux lors de leur pose. Pour se faire, on utilise généralement une feuille quadrillée afin de dessiner le plan à l’échelle, en reportant les dimensions réelles de la surface à couvrir.

Pourquoi réaliser un calepinage ?

Incontournable pour bien poser ses carreaux, le calepinage carrelage présente plusieurs objectifs :

  • Avoir une prévisualisation du rendu final ;
  • Optimiser la découpe des carreaux et ainsi minimiser les chutes et la perte de matière ;
  • Estimer précisément la quantité de carreaux nécessaires pour recouvrir la totalité de la surface ;
  • Gagner du temps lors de la pose en ayant déterminé en amont l’ordre d’installation des carreaux.

Les éléments à prendre en compte pour un calepinage réussi

Afin de réaliser un calepinage carrelage efficace et esthétique, tenez compte de ces quelques points :

  1. Choisir le type de pose : droite, diagonale ou décalée ? Cette décision influencera l’emplacement des joints ainsi que la quantité de carreaux nécessaires.
  2. Déterminer les mesures exactes de la surface à carreler et des carreaux. Un mètre ruban précis sera utile pour cette étape.
  3. Veiller à l’équilibrage des coupes : l’idéal est d’avoir des carreaux entiers au centre du mur ou sol et des coupes de même dimension sur les bords extérieurs.
A lire aussi  La ventilation primaire est-elle obligatoire pour une installation optimale ?

Comment réussir son calepinage carrelage étape par étape

Pour réaliser un calepinage au plus proche du résultat final, nous vous conseillons de suivre ces étapes :

1. Mesurer la surface et choisir les carreaux

Munissez-vous d’un mètre ruban pour relever les dimensions de la surface à carreler (longueur et largeur). N’oubliez pas de noter également les dimensions des fenêtres, portes et autres éléments qui peuvent impacter la pose. Choisissez ensuite les carreaux et leurs dimensions. Par exemple, optez pour des petits carreaux si vous souhaitez jouer sur les effets visuels, ou au contraire des carreaux plus grands pour un rendu épuré.

2. Réaliser le plan à l’échelle

Sur une feuille quadrillée, tracez votre plan en reportant précisément les mesures relevées. Cette étape permet d’avoir une vue d’ensemble de la surface et de visualiser comment seront agencés les carreaux.

3. Déterminer la pose du carrelage et positionner les coupes

En fonction de la méthode de pose choisie, positionnez les carreaux sur le plan en veillant à répartir harmonieusement les coupes. Il est souvent préférable de débuter par les angles, puis de travailler sur les zones principales comme le centre d’un sol ou d’un mur.

4. Estimer la quantité de carreaux nécessaires

Grâce au calepinage, vous pouvez déterminer avec précision combien il vous faut de carreaux pour couvrir la surface en ajoutant quelques unités supplémentaires pour anticiper les potentielles erreurs de coupe ou casses lors de la pose.

5. Procéder à la découpe des carreaux selon le calepinage

Reportez-vous au plan de calepinage réalisé et effectuez les découpes nécessaires sur les carreaux à l’aide d’une machine adaptée. N’hésitez pas à prévoir quelques coupes d’avance pour gagner du temps lors de la pose.

A lire aussi  Comment isoler un garage en parpaing sans que ça coûte cher ?

Bonnes pratiques et astuces pour un calepinage carrelage réussi

Un calepinage efficace et esthétique repose sur quelques bonnes pratiques :

  • Eviter les joints alignés : en croisant légèrement les carreaux, vous obtenez un rendu visuellement plus harmonieux.
  • Prévoir une marge supplémentaire de carreaux : cela permet de pallier d’éventuelles erreurs de découpe ou casses lors de la pose.
  • Ne pas négliger l’épaisseur des joints : ils ont leur importance dans le résultat final. Prévoyez une largeur de joint adaptée à la taille des carreaux et aux contraintes techniques du support.
  • Utiliser les outils adéquats pour le traçage et la découpe : règle, équerre et crayon gras pour les tracés ; machine à disque diamant ou coupe-carreau manuel pour les découpes.
  • Opter pour des carreaux de qualité : ils seront plus faciles à couper et offriront un rendu esthétique supérieur.

En suivant ces conseils et étapes, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre calepinage carrelage et ainsi obtenir un résultat impeccable pour votre revêtement mural ou au sol. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel si vous souhaitez être accompagné dans cette démarche technique et délicate.

Partagez cet article
Publié par Mélanie Bernard
Experte en décoration d’intérieure, Mélanie vous fera découvrir les nouvelles tendances en déco et jardin ; ouvrez bien les yeux !